DÉPRESSION

Comment l’hypnose peut-elle participer au traitement de la dépression ?

L’hypnose amplifie ou diminue une expérience. Il est donc possible de s’éloigner du vécu d’une expérience difficile pour se rapprocher du cadre agréable d’une histoire positive. Dans la dépression, la personne se place dans un système de croyances négatives (je ne suis bon(ne) à rien, je suis une mauvaise personne, ma vie ne vaut rien…). Ce point de vue devient au fur et à mesure sa vérité, c’est une représentation en laquelle elle croit.

 

L’hypnose va permettre de changer ce point de vue pour un autre et passer d’un système de croyances à un autre. Si cette nouvelle représentation est positive, la personne reprend confiance en elle.

 

 

Généralement, il est intéressant de diviser le problème global (la dépression) en un ensemble d’objectifs à atteindre. La réussite entrainant la réussite, un petit objectif atteint va permettre d’arriver au suivant plus facilement. Dès la première rencontre, il est donc important d’apporter une aide à la personne. Cela permet d’entraîner la personne dans une spirale positive qui la sort plus rapidement de l’état dépressif.

 

Par ailleurs, l’hypnose nous permet de développer notre capacité à accepter l’ambigüité. En effet, le système de croyances, souvent basé sur les principes du bien et du mal, du bon et du mauvais, implique un choix unique. Or, il est important de pouvoir accepter l’ambigüité et d’être capable de dire «je ne sais pas…». Accepter que la vie ne soit ni blanche ni noire, mais composée de millions de couleurs… Accepter de ne pas tout contrôler, être capable de s’adapter avec souplesse …

 

Compatible avec l’ensemble des autres traitements, l’hypnose apporte une aide importante dans le traitement de la dépression.

 

Pratique proposée par

karine paumier
Karine Paumier

* ATTENTION !

L’hypnose ne remplace pas un traitement médical ou thérapeutique mais aide à en améliorer l’efficacité. Les traitements en cours ne peuvent et ne doivent être suspendus que sur recommandation expresse du corps médical, même si une amélioration conséquente est intervenue.

L’hypnose est très fortement contre-indiquée aux personnes atteintes de troubles bi-polaires, hallucinations, personnalités multiples, schizophrénie.

Fermer le menu