MASSAGE SENIOR

Le massage senior possède des vertus qui permettent de retrouver confort et vitalité. À tout âge, le massage a des vertus sur le corps et l’esprit de la personne qui le reçoit. De plus, en vieillissant, les contacts se font malheureusement plus rare et peuvent entraîner une nette diminution du bien être de la personne âgée. Ainsi, et même bien après la retraite, il est conseillé de se tourner régulièrement vers un thérapeute afin de se reconnecter à son corps et gagner en bien être.

D’une part, le premier effet bénéfique du massage sur une personne âgée est la relaxation. Avec l’âge, les zones comme la nuque ou le bas du dos ont tendance à se raidir et à perdre en souplesse et en longueur. C’est pourquoi masser ces zones permet de soulager la personne et de l’aider à retrouver une meilleure position.

On le sait, l’état d’esprit d’une personne influe sur son corps. Une personne stressée ou inquiète peut ressentir une importante tension entre les omoplates, aux cervicales et au niveau des épaules.

D’autre part, le massage n’a pas comme seul bienfait de réduire des les tensions du corps, il peut aussi apaiser l’esprit. Le contact humain permet à tout âge de relâcher des tensions et de ressentir une certaine plénitude, voire une joie.

En conclusion, en retrouvant ce contact par le biais d’un massage, la personne âgée retrouve du plaisir, se détend et ainsi peut atteindre un plus haut niveau de bien être. Pour toutes ces raisons, le bien être jouera sur son moral et lui donnera un véritable boost au quotidien. Pratiqué régulièrement, le massage influe sur le moral général de la personne et peut aider à lutter contre la dépression.

Les champs d'action du massage sénior

  • Détendre les muscles
  • Atténuer les raideurs
  • Diminuer les douleurs
  • Gérer les problèmes respiratoires
  • Retrouver plus de vitalité
  • Améliorer le quotidien

 

Pratique proposée par

Delphine Paumier

* ATTENTION !

Il s’agit d’un massage de bien-être et non pas d’un massage thérapeutique. Il ne remplace pas un traitement médical. Les traitements en cous ne peuvent et ne doivent être suspendus que sur recommandations expresses du corps médical, même si une amélioration conséquente est intervenue.

Fermer le menu